Comment trouver sa vocation professionnelle ?

(MARIE – INTRODUCTION)

Bonjour, c’est Marie. Bienvenue sur Maman Bosse, le podcast qui questionne les trajectoires professionnelles des mères. 

Aujourd’hui, on se retrouve pour un nouvel épisode Réponse d’experte et c’est Marjorie Llombart qui va nous parler de vocation. 

Marjorie est la fondatrice de Dessine-moi une Carrière et experte en reconversion professionnelle des femmes. Elle a créé une méthode d’accompagnement pour aider les personnes à trouver leur voie professionnelle. Dans cette chronique elle partage son expertise pour nous aider à y voir plus clair sur cette notion de vocation, la comprendre, la démystifier peut-être et surtout vous donne des exercices pratiques pour vous guider sur ce chemin de la vocation.

(MARJORIE)

“Trouver sa voie” or “not trouver sa voie” ? Est-ce obligatoire pour être heureuse ?

Et comment la trouver ? Est-ce qu’il existe une méthode pour trouver le job qui fait vibrer ? Et puis la question principale : est-ce qu’on a tous une vocation professionnelle ? 

Oui tout le monde en a une ; non, tout le monde ne la connaît pas, et non, il n’y a pas besoin de trouver sa voie pour être épanouie dans son travail. En revanche, pour certaines femmes, quand on est en quête de sens professionnel ou pour les personnes concernées par le haut potentiel ou la douance, c’est mieux.

En revanche, je crois fermement que chacune d’entre nous vient sur terre pour une raison précise et a un rôle à jouer mais :

1- ce rôle n’est pas forcément professionnel, et  

2- chacune est libre de choisir d’aller vers sa vocation, ou pas.

Je vais préciser mon propos : trouver votre voie ne veut pas dire être enfermée dans un chemin unique dont il vous serait impossible de dévier. Trouver et suivre sa voie veut dire : accepter que le chemin peut être composé de plusieurs ondulations, ramifications et branches potentielles. Trouver et suivre sa voiE ne veut rien dire d’autre qu’écouter votre voiX intérieure pour avancer sur votre chemin personnel.

C’est toute la différence que je fais entre l’idée de vocation et d’activité professionnelle/métier ou projet. 

La méthode “Trouver sa Voie” que j’ai créée repose d’ailleurs sur la distinction entre les deux. Les personnes qui choisissent notre équipe pour les accompagner veulent trouver leur voie. Elles appartiennent à la petite catégorie de personnes qui veulent plus qu’un job alimentaire (même si très bien payé) et qui veulent se reconvertir vers un métier qui a du sens pour elles, qui est de l’ordre de la vocation.

La vocation, selon la définition d’Aristote à laquelle je me réfère dans mes accompagnements, est “l’union entre vos talents personnels et les besoins du monde auquel vous voulez contribuer”. Il s’agit donc du fil conducteur, du plus petit dénominateur commun, d’une formulation générale et volontairement abstraite.

Voici par exemple quelques formulations de vocations : «éclairer le chemin des femmes», « créer du beau », « animer et promouvoir le contact entre l’homme et la nature », «professeure de bonheur ».

Voici d’autres exemples pour décrire quelques déclinaisons d’activités possibles autour de la vocation « créer du beau » : ébéniste, illustrateur jeunesse, graphiste, éditeur de livres d’histoire, pâtissier etc. 

Une même personne pourrait très bien avoir exercé tous ces métiers, alternativement ou pour certains en même temps, tout en nourrissant sa vocation profonde.

J’aime beaucoup cette manière de procéder car elle permet de vivre en phase avec vos talents naturels et vos valeurs personnelles, de respecter votre vocation profonde, tout en étant totalement adaptée au fonctionnement du travail version 21ème siècle. Celle de la fin des carrières linéaires, où l’on sait que vous exercerez plusieurs métiers tout au long de votre vie, celle où l’adaptabilité et les soft skills sont très demandées et celle où de plus en plus de travailleurs seront à leur compte.

L’être humain est multipotentiel par nature, et je dirais même plus : multidimensionnel si on se place au niveau quantique. Vous avez toutes plusieurs talents et envies que vous pouvez réunir dans une ou plusieurs activités.

Dans mon activité, mon cœur de métier est l’accompagnement lors de séances individuelles. Mais je suis aussi auteure, et cette phase de création est essentielle à mon équilibre et épanouissement. Je suis aussi formatrice lors de mes programmes de groupe ou mes interventions extérieures.

Tout cela est possible car j’ai trouvé ma voie et j’ai dessiné sur-mesure l’activité qui correspond à mes envies et ma manière d’être. Et ce choix, je l’ai fait en conscience après avoir renoncé à une première partie de vie professionnelle avec laquelle je ne me sentais pas en phase.

 

Mais alors, comment on fait pour identifier sa vocation ? 

Sachez que cela demande du temps et de l’introspection. Il existe différentes approches pour y arriver. Celle que j’affectionne particulièrement, c’est celle basée sur la citation d’Aristote, philosophe grec de l’Antiquité, qui disait « Là où vos talents rencontrent les besoins du monde, là se trouve votre vocation ».

Il y a avait déjà l’idée de vivre son plein potentiel en le mettant au service de la Cité. On peut considérer cette citation comme l’équation à résoudre.

Vous pouvez donc déjà réfléchir à vos talents naturels : ils s’expriment chaque fois que vous vous sentez la bonne personne au bon endroit, à votre juste place, sans avoir l’impression de travailler. Vous perdez la notion du temps et vous êtes dans un état de plaisir total, avec un sentiment fort de réalisation de soi. Vous savez, ces moments où on dirait que le temps est suspendu ?

Prenez un moment pour y réfléchir et listez-en une dizaine. Oui oui, une dizaine ! Tout le monde en a, vous y compris !

Ensuite, demandez-vous en quoi vous voulez rendre le monde meilleur : à quel besoin pouvez-vous répondre mieux que quiconque ? Quels sont les domaines qui ont du sens pour vous ? De quel(s) problème(s) êtes-vous la solution ?

Ce n’est pas facile car c’est une tout autre façon de considérer le travail. Là aussi, prenez un moment pour y réfléchir. Revenez-y plusieurs fois en prenant des notes.

Quand vous aurez vos 2 parties de l’équation (la liste des talents et le besoin du monde auquel vous voulez contribuer), faites des combinaisons de mots jusqu’à trouver une formulation qui fait résonner tout votre être.

Exemple : la vocation de Denise

  • Talents : la vendeuse souriante / la leader animatrice / l’amoureuse de la nature
  • Besoins du monde : se reconnecter à la nature

⇒ Vocation : animer, diriger et promouvoir le contact entre l’homme et la nature

 

Exemple : la vocation de Florence Servan-Schreiber, multi-reconvertie, connue

notamment pour avoir vulgarisé de façon ludique la psychologie positive en France.

  • Talents :  l’experte organisée et fiable / la conférencière-metteur en scène / la petite fille joueuse et créative
  • Besoins du monde : vivre plus heureux (avec la psychologie positive)

⇒ Vocation : Professeure de bonheur

 

Ce que vous avez d’unique à offrir se trouve à la jonction de ces questions :

  • Que peux-tu faire sans jamais t’ennuyer ?
  • Que fais-tu facilement et sans avoir l’impression de travailler ?
  • Que fais-tu en ayant l’impression d’être au meilleur de toi-même ?
  • Que veux-tu accomplir ?
  • Quels sont les besoins du monde que tu veux combler ?
  • A quoi veux-tu contribuer par ton action professionnelle ou ton entreprise ?

 

Et après ?

Une fois la vocation définie, vous pouvez la décliner en autant d’activités/métiers/projets concrets variés que nécessaire. C’est ainsi que vous pouvez avoir plusieurs activités au fur et à mesure de votre carrière, sans risque de dispersion puisque toutes correspondent à la vocation profonde.

La formulation de la vocation est volontairement large, pour ne pas vous enfermer. Elle vous permet d’aborder la phase d’exploration des possibles avec une direction précise. Vous pouvez brainstormer autour d’idées potentielles de projets de reconversion et les investiguer en interrogeant des professionnels par exemple.

La confrontation à la réalité du terrain est essentielle, et encore plus dans les cas de reconversion à 180° – ce qui arrive fréquemment quand on est en recherche de sens. Il n’y a pas d’âge pour se reconvertir, ni de profil-types.

Voici quelques exemples réels de personnes que nous avons accompagnées, pour vous inspirer :

Stéphanie était Responsable commerciale dans l’hôtellerie de luxe. La découverte de ses talents naturels a été une révélation. Toutes les pièces du puzzle ont pu s’assembler. 

Sa vocation a émergé : organiser, simplifier et embellir la vie quotidienne des

gens. Elle a pu se lancer dans les investissements immobiliers avec succès, et se lancer comme Consultante immobilier indépendante dans l’immobilier résidentiel de prestige.

Cathy, elle, était Responsable d’équipe dans une grande société. Après un bilan de compétences infructueux, elle a essayé toute seule de se réorienter : elle a passé 4 ans à tenter de réussir un concours. Quand elle me contacte, elle est désemparée. Rien ne marche et elle ne trouve pas d’issue. Lors de notre travail ensemble, elle se reconnecte à un vieux rêve enfoui, dont elle avait totalement oublié l’existence. Sa fibre artistique est là, il faut en faire quelque chose. 

Depuis, Cathy a ouvert son agence de décoration intérieure et n’a cessé de travailler sur des chantiers de particuliers ou de professionnels.

 

Cécile était Cadre sup dans la finance. Après une rupture conventionnelle et plusieurs mois à se consacrer à des projets personnels, elle décide de se faire accompagner. 

Sa vocation émerge : relier les hommes et la nature pour préserver le monde qui nous entoure.

Quelques mois après son accompagnement, elle prenait la tête d’une ONG dédiée à la préservation des forêts.

Ces exemples sont loin d’être des cas particuliers. La plupart des femmes que nous accompagnons ont des enfants. Elles ont une vie bien remplie et sont parfois fatiguées de jongler avec toutes leurs activités. En revanche, quand elles sont déterminées à switcher pour plus de sens au travail, elles arrivent à se mettre au centre de l’équation pour trouver leur vocation. Si elles l’ont fait, vous le pouvez aussi !

 

Tout commence par un premier pas : lequel allez-vous faire aujourd’hui ?

  • Réécouter l’épisode et faire les exercices ?
  • Nous contacter pour une session diagnostic ?
  • Faire une journée d’immersion pour tester votre idée en vrai ?

 

Et si vous n’avez aucune idée, je vous propose de recevoir mon mini-cours gratuit : “5 clés pour une vie professionnelle plus alignée (et prendre un nouveau départ)” ; vous trouverez le lien dans le descriptif de l’épisode.



(MARIE – CONCLUSION)

Je remercie Marjorie pour cette chronique. qui m’a beaucoup donné à réfléchir. Personnellement même si mon métier n’est pas une vocation à proprement parler, c’est un job qui m’épanouit pleinement et c’est à travers mon side-project, Maman Bosse, que j’évolue sur le chemin de la quête de sens. Ces deux dimensions ne sont pourtant pas étanches et se nourrissent mutuellement. J’espère vraiment que cette chronique vous donnera à vous aussi des clés pour passer à l’action et avancer dans votre vie professionnelle. 

Marjorie et moi seront ravies de poursuivre cette conversation sur les réseaux – Linkedin ou Instagram. Nos coordonnées sont dans les notes de l’épisode. 

Je vous dis “à très vite” pour un nouvel épisode et d’ici là … Maman bosse !

Les épisodes  “Réponses d’expertes” sont des épisodes courts dans lesquels une experte répond à une question précise, vous donne des outils et des conseils pour avancer dans votre vie professionnelle.

Ce nouvel épisode consacré à la vocation professionnelle est animé par la seconde chroniqueuse de l’équipe, Marjorie Llombart. 

Marjorie est la fondatrice de Dessine-moi une Carrière, et experte en reconversion professionnelle des femmes. Elle fait partie des “pionnières” en matière de reconversion puisqu’elle a quitté son ancienne vie professionnelle en 2010.  

Elle a créé une méthode d’accompagnement pour aider les personnes à trouver leur voie professionnelle. Aujourd’hui, avec son équipe, elle accompagne particulièrement les femmes qui aspirent à vivre une vie professionnelle épanouissante. 

Dans cet épisode Marjorie nous livre sa vision de la vocation professionnelle, guidée par cette citation d’Aristote : “Là où vos talents rejoignent les besoins du monde, là est votre vocation » et répond aux questions suivantes : 

– Est-ce qu’on a tous une vocation professionnelle ? 
– Comment trouver sa vocation ? 
– La reconversion professionnelle : une opportunité pour aller vers sa vocation ?
– Quel accompagnement choisir pour trouver ma vocation ?
 

 

Références de l’épisode

 

Pour contacter Marjorie :

Pour aller plus loin, vous pouvez aussi télécharger le mini-cours gratuit  » 5 clés pour une vie professionnelle plus alignée (et prendre un nouveau départ)« . 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.